Scouts

baden_powell_portrait_warhol_style

Notre scoutisme est né en Angleterre, au tout debut de XXe siècle. Le général à la retraite Baden-Powell a mis plus d’un an pour élaborer son plan.

Il voulait proposer à l’Empire britannique une réponse à ce qui était dénoncé comme un « déclin de la jeunesse ».

Il cherchait une manière de rendre les jeunes garçons un peu plus vigoureux et plus responsables.

Très vite, il élargit son projet : il proposa non plus seulement un mode d’éducation liée aux circonstances mais un véritable projet de société. Il organisa un premier camp expérimental, sur l’île de Brownsea.

Vingt-quatre garçons, issus de toutes les couches de la société anglaise, renforcèrent les intuitions initiales de Baden-Powell.

Après le camp, il publia un ouvrage présentant sa proposition, exemples et dessins à l’appui : Scouting for boy.

Il le traduisit rapidement en termes pédagogiques, à l’intention des futurs animateurs. Le jeune était mis au centre de tout apprentissage.

Il fallait avant tout partir de ses envies, l’emmener loin dans l’aventure. Baden Powell concevait le scoutisme comme un grand jeu, simple et naturel.

L’ouvrage connut un succès énorme.

Des groupes scouts se créèrent un peu partout. Baden Powell assura la promotion de son mouvement. En 1909, le scoutisme naissait au Chili. Chez nous, les premières troupes virent le jour en 1911. Jamais un mouvement ne s’était répandu aussi vite.

Il y a aujourd’hui 30 millions de scouts dans le monde !